Pour pouvoir visualiser son contenu vous avez besoin de Adobe Flash Player.

Traces Ephémères I D E E LE PROJET ETAPES E Q U I P E S P E C T A C L E  D O S S I E R PRESSE PHOTOS P A R C O U R S  Contact PARTENAIRES ET SPONSORS 

Traces Ephémères

Projet d’échanges humains à travers l’art, l’écologie et le sport

EPHEMERES

AVEC LE SOUTIEN DE LA MUNICIPALITE DE SVILENGRAD ET DE L’INSTITUT CULTUREL BULGARE à PARIS

A project of humaneness exchange trough art, ecology and sport

EPHEMERAL

TRACES

Dans le contexte d’une Europe unie par ses traités, les européens que nous sommes, nous continuons à nous chercher nous-mêmes. Notre identité, nos mentalités, nos coutumes se développent, s’enrichissent, changent. Sur les ruines du mur de Berlin tous ensemble nous construisons l’Europe de nos rêves. Les pierres de ce nouvel édifice se frottent les unes aux autres pour trouver une force commune d’attraction. Une communauté dont les racines sont multiples telles celles d’une forêt sur les flans de la montagne - des milliers d’espèces d’arbres y vivent en symbiose. Ils sont tout à fait les mêmes et tout à fait différents… Et c’est ici la source de leur force commune – leur diversité ! Ainsi cette nouvelle Europe gardera les traditions de ses peuples, en faisant profiter tous d’un savoir-faire commun, en élaborant un goût authentique commun qui gardera la saveur de milliers d’arômes, telle la couleur blanche porte en soi l’arc-en-ciel ! Dans cette Europe le Camembert va continuer d’être produit au Sud de La Manche, tandis qu’au Nord le houblon sera exceptionnel. Le meilleur yaourt sera fait sur les bords ouest de la mer Noire. Une nouvelle Europe où les meilleurs pizzaïolos sont sur les flans du Vésuve. Où quand on parle de carnaval on pensera immédiatement à la place San Marco. Où on pourra faire du ski dans les Alpes en les traversant de part en part sans aucunes contraintes et nous pourrons continuer les vacances sur les plages vierges de la mer Baltique (pour les plus courageux). Les meilleurs, les plus beaux, les plus grands … tous ces superlatifs sont gages de progrès et non pas d’une forme de suprématie des uns envers les autres. Europe libre des contraintes de ses frontières, Europe respectueuse, authentique et tolérante, avec un drapeau multi-couleurs duquel petit à petit le rouge de la guerre disparaitra à jamais et à sa place le ciel bleu deviendra pour toujours la fondation même de ses étoiles. L’Europe est riche de son passé. Elle prend confiance dans son futur. Son porte drapeau est la démocratie. Elle manie avec habileté les sciences, les nouvelles technologies et l’économie. Mais la pièce maîtresse de ce « vieux continent » peuplé par une nouvelle génération d’européens c’est la Culture. Umberto Eco synthétise comme à son habitude: « Face à la crise de la dette européenne, …, nous devrons rappeler que seule la culture, au-delà de la guerre, constitue notre identité ». TRACES EPHEMERES clame haut et fort que notre identité et nos racines sont là sur ce continent et qu’ils dessinent des EMPREINTES IMPERISSABLES sur la face de la Terre. Que la moindre des choses est de respecter cette Terre qui est la Nôtre et que forcément le respect envers la nature, la tolérance envers l’autre passe par notre Culture.

Guérassim Dichliev

Page Face Book